L’accueil

0
380

L’accueil est une procédure qui transforme celui qui arrive en ami, en membre d’une communauté ou en habitant légitime d’un territoire. A ce titre, l’accueil lui permet de bénéficier des prérogatives s’attachant à son nouveau statut.

Il s’agit donc, lors de ce moment particulier, de donner au propriétaire et à son animal une légitimité. Soigner cet instant permet d’éviter beaucoup de déconvenues. D’autre part, accueillir concerne les ASV au comptoir et les vétérinaires au démarrage de la consultation.

Le bon et le mauvais accueil

Le bon accueil est celui par lequel l’arrivant sent qu’il est le bienvenu et que celui qui l’accueille est heureux de le voir.

Au contraire, le mauvais accueil est celui dans lequel le nouveau venu est certes reçu, il n’est pas renvoyé, ce qui serait un non-accueil, mais dans lequel il sent qu’on l’accueille par obligation et que l’on n’éprouve aucun plaisir à le voir.

De ces quelques instants va dépendre souvent la suite de la rencontre entre deux êtres humains qui se connaissaient ou ne se connaissaient pas.

Un nombre de situations d’accueil en forte augmentation

Nous voyageons de plus en plus, nous fréquentons de plus en plus de lieux publics : commerces, restaurants, administrations, etc., l’accélération de la vie et les progrès de la démographie engendrent un grand nombre de rencontres qui dépassent de beaucoup le cercle familial et amical qui, presque seuls auparavant, permettaient aux hommes de se rencontrer.

4 catégories d’accueil

Les formes de l’accueil sont très diverses. On peut les classer en 4 grandes catégories :

  • L’accueil naturel. C’est l’accueil instinctif, celui dans lequel la raison n’intervient pas. On est poussé par une force inconnue vers celui qui arrive et sans réfléchir, nous lui ouvrons les bras.
  • L’accueil volontaire. C’est l’accueil raisonné qui nous est moralement imposé par diverses raisons :bienséance, tradition, intérêt, etc.
  • L’accueil obligé. C’est l’accueil qui nous est imposé par notre métier, notre mission ou les circonstances. Nous devons bien accueillir celui qui arrive.
  • L’accueil matériel. C’est à dire les efforts que l’on fait pour aménager le lieu d’accueil afin de prouver à l’arrivant qu’il est le bienvenu : le bouquet de fleurs que l’on met (ou que l’on ne met pas).

La plateforme Vokare vous permet de mesurer votre niveau de performance en relation clients. En vous inscrivant, vous comparez vos scores avec le panel national Vokare. Ainsi, avec votre équipe, vous pouvez mettre en place des actions correctrices et mesurer les résultats. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour découvrir comment Vokare vous aide à améliorer la performance d’équipe.

3 concepts

Lorsqu’on étudie le processus d’accueil, on s’aperçoit qu’à travers les âges, au cours desquels il a certes pris des formes différentes et que malgré les circonstances diverses qui l’engendrent, il repose toujours sur les mêmes concepts. En effet quelle que soit l’époque, quel que soit le motif de l’accueil ou quelles que soient les circonstances, accueillir c’est toujours :

  • reconnaître celui qui arrive,
  • lui donner l’hospitalité, même morale,
  • le prendre en charge, le protéger.

Ainsi le processus d’accueil repose sur ces trois concepts : reconnaissance, hospitalité, maternage.

Article de Pierre Gouirand, Azur informations, février 2012

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here